Ethylotest électronique

Utiliser un éthylotest à titre préventif ou pour respecter la Loi

Rating: 4.0. From 1 vote.
Please wait...
Garmin Swim, la montre conçue pour la natation
Avec l' iPhone 5, Apple améliore son smartphone vedette

Le contrôle de l’alcoolémie d’un automobiliste peut se faire au moyen d’un éthylotest chimique (à usage unique et jetable) ou électronique.

Les éthylotest chimiques sont constitués d’un ballon en matière plastique d’un volume de un litre, il est muni d’un embout et d’un tube qui est rempli d’un gel contenant notamment des ions dichromate (agent oxydant). Les ions dichromate sont de couleur orange.

La personne concernée (par exemple un conducteur de véhicule) gonfle totalement le ballon en soufflant dedans, adapte ensuite  ce ballon gonflé sur un tube, puis vide totalement le contenu du ballon en faisant passer l’air à travers le tube. Si l’air expiré par la personne contient de l’éthanol celui-ci réagit immédiatement, au cours d’une oxydation. Les ions dichromatiques sont alors transformés en ions chromes et de couleur verte.

Ethylotest a usage unique et jetable

La quantité de matière d’ions dichromates qui réagit est proportionnelle à la quantité de matière d’alcool présent dans l’air expiré. Les appareils chimiques ne sont pas réutilisables, ils doivent être remplacés après chaque utilisation.

Lorsque l’on consomme de l’alcool, celui-ci passe dans le sang (absorption puis digestion), relativement rapidement (1/2 heure). C’est presque en totalité. (90 % de cet alcool) qui sera détruit par le foie tout en ayant toutefois fait un petit tour par le cerveau et le système nerveux central provoquant l’ivresse et la diminution des facultés intellectuelles etc… Les effets de l’alcool sont variables selon les individus et les quantités absorbées (sexe, modération ou pas, individu à jeun ou pas,  corpulence, âge, fatigue..)

L’alcool restant est ensuite éliminé par la peau (transpiration), l’urine et  les poumons. C’est cet alcool contenu dans les poumons qui réagit dans l’éthylotest. La masse d’éthanol contenue dans un litre de sang est deux mille fois supérieure à celle contenue dans un litre d’air expiré.

En France, la concentration massique de l’éthanol dans le sang doit être inférieure à la valeur limite Cm max = 0,50 g/l pour un automobiliste (aspects légaux). Et désormais, il est fait obligation de détenir un alcotest dans son véhicule). Il s’agit du Décret n° 2012-284 du 28 février 2012 relatif à la possession obligatoire d’un éthylotest par le conducteur d’un véhicule terrestre à moteur.

Ethylotest électronique

La seconde catégorie d’appareils de contrôle concerne les éthylotests électroniques. Ces appareils, beaucoup plus onéreux à l’achat que le traditionnel éthylotest chimiques mais ils sont réutilisables autant de fois que l’on veut. Ils doivent cependant faire l’objet, une fois par an, d’un recalibrage par le fabricant, prestation facturée une quinzaine d’euros. Si l’on souhaite se contrôler régulièrement ou utiliser l’appareil sur plusieurs personnes avant de prendre la route, un éthylotest électronique se révélera beaucoup plus rentable sur le long terme.

Un éthylotest électronique doit porter un marquage de certification de type « NF contrôlé par le LNE» ou une mention de conformité renvoyant vers une de ces normes : NF X20-702 (éthylotest chimique) ou NF X20-704 (éthylotest électronique grand public). Le texte de Loi n’indique pas qui devra délivrer l’attestation de conformité.

Pour résumer :

Il est interdit par la Loi de conduire avec un taux d’alcool dans le sang égal ou supérieur à 0,5 grammes, soit 0,25 milligramme par litre d’air expiré. Les forces de l’ordre (police, gendarmerie..) peuvent pratiquer des dépistages de l’alcoolémie des automobilistes de façon systématique (suite à un accident, infraction précise, contrôle précis..) ou aléatoire (contrôles inopinés). En cas de doutes, une vérification est alors pratiquée soit par une prise de sang et donc des examens médicaux, soit au moyen d’un éthylomètre afin de confirmer ou infirmer le test initial réalisé.

Ethylotest électronique

Si le taux est dépassé, la nature de l’infraction et les sanctions applicables diffèrent selon que le taux est compris entre 0,5 et 0,8 gramme par litre de sang ou supérieur à 0,8 gramme.

Donc au niveau des seuils, il est interdit de conduire si la concentration d’alcool dans le sang égale ou supérieure à 0,50 gramme par litre, ou si la concentration d’alcool dans l’air expiré est égale ou supérieure à 0,25 milligrammes par litre.

Le sujet vous fait réagir ? Donnez votre avis.

Soyez le premier à commenter !

Le sujet vous fait réagir ? Donnez votre avis.

wpDiscuz