systèmes d’information

Les nouvelles technologies ont elles aussi un impact sur les métiers informatiques bancaires ?

▸⌚ Temps de lecture estimé pour cet article: 4 minutes

En 1958, l’expression « Information Technology » (IT) fut publiée pour la première fois par la « Harvard Business Review » dans un dossier « Management in the 1980’s ». A cette époque l’acronyme « IT » fait référence à une nouvelle technologie pouvant traiter de grandes quantités d’information à haute vitesse, et qui permet de résoudre rapidement des problèmes grâce à des calculs mathématiques.

60 ans après, les nouvelles technologies ont envahi tous les secteurs d’activités. Elles ont également permis le développement d’une nouvelle économie ainsi qu’une mutation technologique et sociétale, qui est à la fois fascinante et déroutante.

Cette construction rapide à marche forcée s’est faite grâce à des équipes de femmes et d’hommes motivées. A l’heure actuelle ces équipes sont toujours soumises à de multiples et rapides évolutions engendrées par l’innovation dans les technologies de l’information, et elles subissent les contraintes commerciales et organisationnelles.

Le nombre d’ingénieurs dans le secteur informatique a été multiplié par huit en France, passant de 43 000 emplois en moyenne sur la période 1982-1984, à 356 000 sur la période 2012-2014. C’est l’une des professions dont l’expansion a été la plus forte depuis le début des années 1980.

De nos jours le fonctionnement des entreprises s’appuie plus que jamais sur le système d’information (SI).

Un « SI » se définit comme « un ensemble organisé de ressources (matériels, logiciels, personnel, données et procédures) qui permet de regrouper, de classifier, de traiter et de diffuser de l’information sur un environnement donné ».

smartphone rester anonyme ou localiser un téléphone

D’où l’importance des équipes informatiques dont les principales missions au sein des entreprises sont de :

  • Accompagner les Métiers dans la mise en œuvre des projets du SI
  • Assurer la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre des projets du SI
  • Effectuer la maintenance du SI
  • Construire une vision à moyen-long terme du SI

De plus, l’informatique peut également être une source de réduction des coûts si la maintenance et l’évolution du SI sont bien gérées et cela malgré sa complexité. D’où l’importance de maîtriser les budgets dédiés au système informatique mais cela crée une forte pression sur les équipes dont le suivi budgétaire est strict. Une des difficultés économiques réside dans le fait que ces équipes se sont étoffées et qu’elles se sont spécialisées du fait de la multiplication des nouvelles technologies et de la sophistication des SI.

Par conséquent ces équipes ont des problèmes de structure (organisation des équipes, procédures, …), d’interactions entre les acteurs (savoir, expertise, …) et de culture (identité, valeurs, mode de raisonnement, …).

Les quatre principaux domaines d’application de l’informatique sont :

  • la gestion (organisation des informations dans l’entreprise)
  • le scientifique (calcul, modélisation, …)
  • l’industriel (pilotage des chaînes de production)
  • le technique (logiciels intégrés à des produits télécommunication, …)

C’est au premier domaine « l’informatique de gestion » auquel nous nous intéresserons et plus particulièrement à celle des banques.

Le secteur bancaire doit gérer une gamme étoffée de produits et le volume d’opérations traitées est très important. Il existe également des liens automatisés entre les systèmes informatiques des différents marchés financiers, les moyens de paiements et les clients finaux.

Par conséquent, le système d’information des banques est complexe à mettre en place, à maintenir et à faire évoluer.

systèmes d’information

Nous allons dans ce mémoire développer les impacts (répercussions et conséquences) des nouvelles technologies sur les métiers informatiques dans la banque. En effet le monde bancaire est actuellement bousculé par une pression sur ses revenus, une évolution de la relation client et des ruptures technologiques. De nouveaux acteurs sont apparus sur le marché, utilisant des technologies plus modernes que celles habituellement utilisées dans le secteur bancaire. Ces nouveaux acteurs sont les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple), certains opérateurs télécoms (orange Bank), des startups « Fintech » (des entreprises associant technologie et finance) qui offrent des services bancaires innovants. La compétition commerciale est rude. Dans cette course effrénée à l’efficacité commerciale, l’informatique des banques traditionnelles évolue afin de construire un système plus ouvert et d’offrir plus de services aux clients.

Cette transformation implique d’élaborer des projets coûteux de migration vers de nouveaux standards mais aussi d’adopter de nouveaux modes de travail.

Par exemple, l’évolution vers des architectures de cloud computing et des conduites de projets dites « agiles » dont le principal objectif est de livrer des applications à un rythme plus soutenu. Les équipes informatiques doivent pouvoir supporter les changements nécessaires afin de relever ces défis. Quels seront les impacts sur ces salariés ? Comment leur organisation évoluera-t-elle ? Quels seront les nouveaux métiers ?

Pour répondre à ces questions, nous nous appuierons sur une documentation importante ainsi que sur des entretiens réalisés auprès de deux responsables, l’un de projets sur mainframe et le second d’un helpdesk d’assistance.

Dans une première partie de ce document, nous allons identifier « pourquoi » les équipes informatiques sont les premières impactées. En effet le système d’information des banques s’est construit en suivant l’évolution des activités de marché et des métiers bancaires. En parallèle l’infrastructure technique (réseaux, ordinateurs, …) et les langages de programmation ont subi leurs propres mutations caractérisées par une obsolescence rapide du matériel et des logiciels.

La seconde partie précisera « comment » les nouvelles technologies impactent les métiers dans les équipes informatiques. En effet ces dernières sont à l’origine de nouveaux modes de gestions de projets dits « agiles ». Nous assistons également à l’utilisation de l’intelligence artificielle. L’optimisation du coût de la main d’œuvre est devenue un enjeu de taille. Ces bouleversements amènent un ensemble de risques psychosociaux pour les salariés des services informatiques. Enfin nous préciserons quels sont les nouveaux métiers créés ou induits par les nouvelles technologies.

Retour vers le sommaire de l'étude: Les nouvelles technologies ont-elles aussi un impact sur les métiers informatiques dans la banque ?

Aidez-nous à éliminer les éventuelles fautes de frappe, les erreurs, coquilles.
Si vous trouvez une faute d’orthographe ou une erreur sélectionnez le(s) mot(s) concerné(s) via votre souris, puis appuyez à la fois sur Ctrl + Entrée.

Les nouvelles technologies ont elles aussi un impact sur les métiers informatiques bancaires ?
5 (100%) 8 votes

Likez, Tweetez, Commentez, Partagez !

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des