L'organisation du travail dans les banques

L’organisation du travail impacte les équipes informatiques

COMMENT L’ORGANISATION DU TRAVAIL EVOLUE ET IMPACTE LES EQUIPES INFORMATIQUES

Les banques doivent désormais faire face à des demandes qui évoluent en permanence, aussi bien de la part de leurs clients que des régulateurs des marchés financiers. Les budgets consacrés aux systèmes d’information sont de plus en plus importants.

Déjà en 2012, une étude intitulée « IT in banks : what does it cost ? » était publiée par Deutsche Bank Research. Elle soulignait que la dépense dans le secteur de l’informatique bancaire était de 7,3% du produit net bancaire.

L'organisation du travail dans les banques

La moyenne tous secteurs confondus était de 3,7% du chiffre d’affaires (enquête auprès de sociétés américaines, européenne et asiatiques).

Cette étude confirme que le secteur bancaire dépense beaucoup plus que les autres secteurs professionnels ce qui impacte forcément les bénéfices réalisés.

L’étude indique « […] Les entreprises de services financiers doivent remplir des obligations réglementaires qui se traduisent par des coûts informatiques qui ne contribuent pas directement aux bénéfices des entreprises.[…] »

schema2 - L'organisation du travail impacte les équipes informatiques -

Dans la décomposition des dépenses, la plus importante est celle allouée au personnel informatique interne (IT staff).

schema3 - L'organisation du travail impacte les équipes informatiques -

La France avec ses 27% semble en bonne position. Il faut néanmoins ajouter les externes (« contactors » en anglais) dont le pourcentage est plus élevé qu’en Allemagne et Royaume Uni.

Les banques françaises semblent avoir fait le choix de privilégier les emplois externes par rapport aux autres pays à cause du coût élevé des salariés internes (voir graphique ci-après).

schema4 - L'organisation du travail impacte les équipes informatiques -

En conséquence, un des objectifs majeurs des banques est de réduire les dépenses ou de limiter les coûts informatiques, tout en proposant des services adaptés et pointus. Ces impératifs de réduction des coûts induisent une forte demande pour des systèmes évolutifs et performants.

Les banques se doivent de rester compétitives tout en proposant à leurs clients des nouveaux produits et services concurrentiels, voire parfois la gratuité pour certains services à la clientèle.

L'organisation du travail dans les banques

Les Direction des Services Informatiques (DSI) sont au centre de ces enjeux économiques (réduction de coûts, augmentation de la productivité) et subissent des mutations. Ces changements s’opèrent par l’optimisation des modes de travail (méthodes « agiles », « Lean management », …) et en faisant appel à des équipes et services externes.

Cette tendance a pour effet d’augmenter les risques psycho sociaux sur les salariés des services informatiques, ce que nous développerons plus en avant.

Retour vers le sommaire de l'étudeLes nouvelles technologies ont-elles aussi un impact sur les métiers informatiques dans la banque ?

Aidez-nous à éliminer les éventuelles fautes de frappe, les erreurs, coquilles ou incorrections. Elles seront rectifiées rapidement une fois signalées !
Si vous trouvez une faute d’orthographe ou une erreur, sélectionnez le(s) mot(s) concerné(s) via votre souris, puis appuyez à la fois sur Ctrl + Entrée.

L’organisation du travail impacte les équipes informatiques
4.6 (92.73%) 11 vote[s]

Laisser un commentaire, un avis :

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des