Les balises de localisation et détresse pour sauver des vies et réduire le temps de recherche

Ces balises de détresse sont conçues pour un usage individuel en mer ou en rivière. Elles se portent aisément sur soi ou se fixe sur un support. Toutes ces balises répondent à la norme COSPAS-SARSAT, ce qui permet d’augmenter les chances de survies en cas d’incidents et de réduire le champ d’action au niveau des recherches et des victimes.

Le système COSPAS-SARSAT est un système mondial d’alerte et de localisation de radiobalise de localisation des sinistres (EPIRB activées sur un bateau, ELT activées dans un avion, ou PLB activées par les personnes). Ce système mondial fournit une aide précieuse aux opérations de recherche et de sauvetage (SAR) : maritimes, aéronautiques ou terrestres (alpinisme..).

Les balises de détresse ou de localisation émettent un signal numérique qui permet l’identification et la position par satellite sur 406 MHz (5 watts) et dans le même temps un signal de radio ralliement  sur 121.5 MHz pour guider les secours jusqu’au lieu, même sans visibilité.

C’est un système de localisation fiable qui a sauvé de très nombreuses vies depuis 1982. Toutes les balises personnelles doivent être enregistrées (et les données régulièrement mises à jour) sur le registre français des balises (via le site web du CNES ou MMSI).

Les radiobalises de localisation de pont (EPIRB) ou personnelles (BLP) sont utilisées pour alerter les services de recherche et de sauvetage en cas d’urgence, en transmettant un message codé sur la fréquence de détresse 406 MHz. Ces balises sont capables de fournir une précision de positionnement d’environ 60 mètres, mise à jour toutes les 20 minutes.

schema balises personnelles plb detresse Les balises de localisation et détresse pour sauver des vies et réduire le temps de recherche

En cas d’accident grave survenu à l’écart des côtes, les balises PLB relaieront rapidement et précisément la position au réseau mondial satellitaire de recherche et sauvetage (SAR), réduisant ainsi le temps de recherche et améliorant les chances de survie.

Il existe de nombreux modèles de balises de détresse qui ont des caractéristiques ou des options différentes (activation automatique ou manuelle, compacte, flottante, avec GPS..)

Lire la suite

Marre des publicités ? Vous êtes probablement Publiphobe

La publicité sur Internet n’est pas toujours intrusive ni aussi gênante qu’on le prétend.

Grâce au ciblage, la publicité met en valeur la ligne éditoriale d’un Site web par le biais de campagnes cohérentes et captives. Cependant, il faut choisir des formats qui s’intègrent le mieux possible aux sites web afin de ne pas déranger les visiteurs, tout en choisissant des formats rentables, ce qui est contradictoire (les formats intrusifs sont rémunérateurs, les autres beaucoup moins).

Les publicités trop intrusives et de mauvaises qualité font fuir les internautes qui préfèrent soit zapper vers un autre site, soit utilisent des outils pour bloquer les publicités (pare-pub). Le risque encouru est tout simplement la disparition d’un web gratuit, sponsorisé par la publicité et son remplacement par des formules d’accès payant, ou encore la disparition de certains blogs ludiques mais qui coûtent de l’argent à leurs webmasters.

Les bloqueurs de publicités sur Internet sont de plus en plus souvent proposés aux internautes via des logiciels spécifiques, des fournisseurs d’accès, des extensions navigateurs : Adblock (plus, pro), Super Ad Blocker, Ad Guard, Zero Popup Killer, Sponsored Ad blocker, DNS Angel, AdAway et AdFree..

De ce fait, deux types d’utilitaires (aux antipodes) se côtoient désormais sur le Net : les bloqueurs de publicités ou d’espace publicitaires (les pare-pub), et les bloqueurs de Ad block (les bloqueurs de pare-pub). Nous avons tenté d’en savoir davantage sur ce phénomène, tout en restant concis.

On peut s’étonner de la conception de tels systèmes de blocages pubs qui censurent ainsi la diffusion des publicités exclusivement diffusées sur Internet. Depuis des années, la présence de publicité est devenue courante sur le web et les campagnes sont similaires aux autres supports publicitaires classiques (presse, TV, radios, affichage urbain, mailing..); seule la technique diffère pour la mise en place et le suivi des campagnes. Les supports traditionnels n’ont pour pas cette problématique de rejet.

Sur le plan juridique, les acteurs concernés sont en droit de revendiquer une atteinte et une violation de la neutralité du Net. On peut en effet  considérer que la publicité est une information comme une autre. L’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes) est d’ailleurs  claire à ce sujet : si le consommateur a la possibilité de filtrer certains contenus (contrôle parental), les utilisateurs doivent pouvoir actionner le dispositif, en étant informé de son fonctionnement et avec la possibilité de l’interrompre s’ils le souhaitent.

Sur Internet, tout comme sur d’autres supports, c’est souvent la présence d’annonceurs qui permet à des sites et des services de rester gratuit; et la publicité est aussi protégée par le principe de la liberté d’expression.

message deblocage pour publicite Marre des publicités ? Vous êtes probablement Publiphobe

Or ces logiciels et ces programmes (disponibles aussi via des plugins) ont pour tache de rendre « invisible » ou plutôt de bloquer ou de contrer toutes les formes de publicités disponibles sur le Web (habillage de site, bannières, slides, pop, corner, footer, interstitiels vidéos, pre-roll vidéo, annonces textuelles etc…). La fonctionnalité est activée par défaut et ce, pour tous les sites internet visités. Ces programmes sont de plus en plus nombreux et parfois ils sont intégrés dans les logiciels utilitaires (antivirus..) ou via certains fournisseurs d’accès. Ces programmes intègrent bien une «  liste blanche » pour autoriser l’affichage des espaces pub pour certains sites, mais la solution est plutôt peu commode à gérer, car chaque site doit fait l’objet d’une validation manuelle et individuelle par l’internaute, site par site.

Selon les conditions d’utilisation de ces Ads blockers (bloqueurs de pubs), si un acteur concerné (régie, annonceur..) souhaite obtenir une validation des formats publicitaires qu’ils souhaitent diffuser sur le web (ajout sur une liste blanche), il doit remplir un formulaire détaillé et soumettre un engagement de conformité aux critères et exigences définis par ces programmes (liste non exhaustive) : la publicité doit être jugées acceptable selon des critères drastiques (uniquement une publicité statique, sans image accrocheuse, pas d’animation, ne pas gêner le contenu d’une page (positionnement, défilement..), et des publicités clairement identifiées comme telles. Au niveau créatif, la tache des agences ne sera pas facile, pour sortir du lot. Des accords (contrats) sont possibles avec certains annonceurs et sites web qui s’engagent à respecter les critères définis et à signaler toute modification des publicités diffusées.

Lire la suite